samedi matin, on s'éclate un max !!

Publié le par philibert

Comme ce matin je me suis réveillé en me disant "mais c'est le weekend et je ne travaille pas !", et qu'au dessus de ma tête quelqu'un jouait -et joue encore- de la perceuse, je me suis dit quelque-chose de très philosophique mais c'est ballot je ne me souviens plus quoi.

Sur ces entrefaits, après un petit déj et un décrassage en rêgle, je m'en suis allé par les rues froides de Joué-lès-Tours à un rendez-vous avec mon banquier, je sais, vous sous dites que c'est passionnant, que j'ai une vie trépidante, tout ça, et vous avez raison de le souligner, je suis bien d'accord avec vous.

Là, dans ce bureau tout de contre plaqué et meubles standard Top Office, j'ai procédé à une mise à mort en règle de mes derniers oripeaux de parisien capitaliste acharné, en signant la mise en vente de mon unique action Eurotunnel, que je détenais encore (Eurotunnel, vous vous souvenez ? Un immense trou qu'on arrête pas de recalibrer, et là je ne parle pas de celui entre Calais et Douvres... à l'époque, il y a plus de 10 ans, j'en avais acheté 50 actions, qui n'ont JAMAIS rapporté quoi que ce soit, pas plus que l'unique action de la nouvelle société d'exploitation censée apurer (ou épurer ?) les comptes), action donc sacrifiée sur l'autel de la tranquillité parce que les frais de garde sont plus élevés que les dividendes annuels (j'avais acheté mes actions 450 FF, j'en retire aujourd'hui 16€, moins les frais de gestion divers, ça laisse vraiment pas grand-chose au final)... et puis, vu le prix de l'action sur le Marché, si l'envie d'en reprenait de recommencer l'aventure je pense pouvoir en retrouver à pas trop cher, mais pour le coup j'aurais plus tendance à aller voir du côté de JC Decaux, mais bon, on y est pas...

bref, ceci fait je me suis aussi débarrassé de mon compte courant qui ne me servait plus à rien dans cette banque. Allez hop, à la casse ! Dépiotage en règle des frais, et là au détour d'une question innocente concernant mes derniers prélèvements, j'apprends que j'avais opté pour un relevé de compte automatique "amélioré" qui me coûtait 50€ l'an.

Hum...

je comprends mieux pourquoi mon ancien banquier me regardait avec un rictus au coin des lèvres. Non seulement il m'a emmerdé pour mon emprunt immobilier -qu'une autre banque a raflé, tant pis pour sa gueule- mais en bon attaché clientèle il m'a fait payer des frais supplémentaires pour des trucs que je n'ai jamais demandés. Alors, si je peux vous donner un conseil, la prochaine fois que vous voyez votre banquier demandez lui des détails concernant vos relevés de compte. Si ça se trouve, vous payez pour des services gratuits ou que vous n'avez jamais demandés. C'est pas une nouveauté en soi, mais parfois une piqûre de rappel peut être utile.

voilà, tout ça pour dire que c'est affreux, mais la constatation est sans appel : depuis deux ans que je suis ici, je me déparisianise de plus en plus. Bientôt vous aurez affaire à un authentique provincial !

Ca me rappelle un dessin que m'avait envoyé mon bon ami Eric, mais je ne remets pas la main dessus. La suite au prochain épisode !






Publié dans chroniques d'ici bas

Commenter cet article