la suite !

Publié le par philibert

Donc j'ai déménagé hier.

 

Réveillé à 5h30 du mat parce que j'étais totalement stressé que ça puisse mal se passer, je me suis levé la gueule dans le Q à 7h, impossible d'avaler quoi que ce soit de solide au petit dej, je suis allé chercher le camion à 8h30, et une fois revenu chez moi j'ai commencé de vider la cave de ses cartons en attendant mes collègues qui avaient accepté de m'aider.

Ils sont arrivés quand j'ai eu fini, vers 10h30 environ, juste à temps pour la première rotation.

Comme je l'ai dit je m'attendais à une fils d'attente digne d'un pôle emploi devant l'ascenseur, mais en fait à ma grande surprise il n'y a pas eu. Nous étions plusieurs à emménager le même jour, mais nous avons été assez intelligents pour ne pas nous marcher sur les pieds les uns les autres. Le fait est que c'est allé plutôt rapidement.

Le temps de manger un grand plat de pâtes, parce que ça creuse de faire ce genre de truc, nous avons entamé la seconde rotation vers 14h30, avec les meubles.

là par contre on en a un peu plis chié, parce que tous mes meubles ne viennent pas de chez Ikéa, je pense particulièrement à mon gros bahut provençal en bois brut que c'est du lourd j'vous dis qu'ça.

Mais au final tout est passé, pas de neige donc pas de dérapages, juste un meuble qui a un peu morflé dans le camion (ce qui me donnera l'occasion de lui refaire une santé) et ma table en marbre (chinois, hein, le genre de truc qu'on trouve chez Confo) qui a maintenant plein de belles zébrures.

Finalement j'ai rendu le camion un peu avant 18h, mes collègues m'ont raccompagné chez moi parce que je crachais mes poumons (parce que j'ai une angine d'enfer !!), et me voilà à passer 48 heures (pas plus j'espère, mais tout dépend du bon vouloir des techniciens GDF) dans un appart totalement vide... dans leur enthousiasme mes collègues ne m'ont même pas laissé une chaise, ce que je suis allé rechercher ce matin !

Bref, heureux que cettte journée que j'imaginais particulièrement merdique s'est bien passée, et je me suis octroyé une soirée au cinoche, parce que je n'ai plus de télé. Narnia 3, pourquoi pas, je prends ma voiture, je vise le distributeur le plus proche pour prendre des sous... plus de CB. Je fouille mes poches une fois, deux fois, trois fois, rien, je reprends ma voiture pour aller fouiller d'autres poches, toujours rien, merde, je l'ai sûrement laissée dans l'appareil à la station service.

Il est 21h30, pas la peine d'aller voir de toute façon tout est fermé, je téléphone en catastrophe à mon bon ami Eric qui est toujours de bon conseil, et je fais opposition.

Ce qui ne m'empêche pas d'aller au cinoche, mais à la séance suivante, et avec un carnet de chèques.

La vache, Narnia en 3D c'est pas donné, même si j'ai gardé les lunettes après (lunettes qui donnent un air très Frédéric Lefebvre, vous savez, le ministre UMP !), et puis, ben, je sis rentré me coucher dans mon appart vide.

Très mauvaise nuit, à tousser mes boyaux et faire des cauchemars. Et un gros coup de déprime au petit matin.

Ce matin donc, après m'être levé avec un mal de crâne sûrement dû à la 3D du film, une bonne rasade d'aspirine, un petit dej debout car toujours pas de chaise, je vais faire ces courses dont 6 ampoules à baïonnette et vérifier que ma CB n'a jamais été retrouvée, ni par le personnel de la station service ni par personne d'autre, je file à mon appart pour arranger les choses de la veille. pendant pas loin de deux heures, j'ai remonté mon lit, bougé des cartons pour me redonner de l'espace, et installé ma penderie à grands coups de visseuse sans fil. Finalement j'ai l'impression qu'il y a de l'espace, pourvu que je pense à me débarrasser du superflu. Je pense même troquer mon ordi de bureau contre un portable, à moins que je ne trouve un meuble moins encombrant que l'actuel.

Et reste l'épineux problème de la cuisine.

 

Je devais être en bien mauvais état hier soir.

 

'Tain merdum il est 15h, je dois nettoyer cet appart si je veux ne rendre demain !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article