chronique verdure.

Publié le par philibert

Enfin, enfin, ENFIN !!!!

Ca y est, finies les rigueurs hivernales et leur cortège de journées grises à en mourir, voilà le soleil, les petits oiseaux qui batifolent dans les vertes prairies, les jonquilles et les p'tites clochettes mauves que je sais même pas que ce que c'est comme nom, les bourgeons bourgeonnent, les arbres verdissent, les pigeons repeignent les carrosseries d'une jolie couleur toute printanière elle aussi, et la Touraine au couchant se pare de cette délicieuse couleur ambrée qui me la fait préférer à la paleur francilienne beurk.
Ajoutez à ça que les Christels et les Jeannes ont enfin décidé de tomber leurs gros manteaux matelassés, comme d'ailleurs pléthore de touristes étrangères, vous vous dites que le printemps c'est presque que du bonheur, du moins pour les yeux !!

Tiens, à propos de bonheur, faudrait que j'arrose les pensées sur le balcon, on dirait qu'elles ont soif.

Bref, c'est le printemps.

Mon appartement est terminé et habitable. Crise économique faisant, les promoteurs on décidé à la dernière minute de revoir le programme un peu à la baisse, en faisant un immeuble plus petit, mais qui correspond bien au descriptif, jugez plutôt :

appart-05-02-2010-004-copie-1.jpg
il y a un jardin clos, un garage fermé, deux fenêtres, une porte. Alors que demande le peuple ??

Naaaaan, j'décooooooone !

Mon appart, pour le moment il ressemble à ça :

appart-05-02-2010-002.jpg
pour les étourdi(e)s, c'est l'appart au second, celui sous les bouts de bois qui traînent. A propos de traîner, je trouve que justement ça avance pas vite... je sais que l'immobilier est reparti à la hausse et que plusieurs projets gelés l'année dernière ont repris, donc qu'il y a moins d'équipes disponibles, mais c'est pas une raison. Du nerf les maçons, plus vite vous aurez fini plus vite vous serez reconduits à Bamako en charter, et moi je pourrai enfin savourer le bonheur d'être chez moi dans un immeuble insonorisé, où je pourrai faire pêter les décibels sans gêner les voisins.

A part ça, depuis mes vacances parisiennes dans un froid à peine supportable mais de joviaux anciens collègues avides de bières (coucou), sur fond de voie souterraine bétonnée façon Chatelet les Halles :

Photo-002.jpg

ben... ben rien, en fait. Le château est à la même place, les cartons de nouveautés arrivent de plus en plus fréquemment, mais pas de nouveaux articles vérolés comme les nounours de l'année dernière, la place manque, c'est affreux, et ça s'engueule à tout-va entre le personnel et les cadres. Ou plutôt, mon cadre, celui qui essaye vainement de se la jouer autoritaire alors qu'il n'a toujours pas compris qu'après 8 ans de grand magasin je suis totalement immunisé, mon cadre donc m'a déclaré tantôt qu'il approuverait sans réserve ma candidature au poste de responsable de boutique quand l'actuelle prendra sa retraite l'année prochaine.
Je rigole.
Je rigole parce que je sais, et je sais qu'il sait, tout ce qu'il a fait et fait encore pour me torpiller, tout en me collant de grandes tapes dans le dos façon "toi t'es mon pote, ensemble on va faire de grandes choses".
Ce qu'il ne sait pas encore, c'est qu'à la prochaine rencontre avec le big boss c'est lui qui va en prendre plain la gueule, parce que les évaluations annuelles arrivent à grands pas et que je ne voudrais rater ça pour rien au monde.
et en plus, rien pour le moment ne me donne l'envie de postuler !!

Enfin bon, c'est joie et bonheur au pays des fleurs, des nains de jardin et du nectar vermillon qui coule à flots.

Mais c'est le printemps.

Publié dans chroniques d'ici bas

Commenter cet article

philibert 22/03/2010 18:41


ça me fait penser que pour le coup, regardant d'un œil perdu les panneaux du métro, je me suis rendu compte que j'étais devenu un bouseux chez les parigots.


Jerome K 22/03/2010 01:07


Tu reviens quand tu veux sur Paris !!

On ira boire des cruches de bières au frog !

hips !


Jerome K 22/03/2010 01:06


VIVE LE PRINTEMPS !!!

HIPS !


Jerome K 22/03/2010 01:06


VIVE LE PRINTEMPS !!!

HIPS !