chronique étendoir à linge

Publié le par philibert

Figurez vous que cet après-midi même je me suis pris la raclée de ma vie devant près de 250 personnes, dans un stade.

D'ordinaire je ne suis pas une bête à concours, et mon expérience personnelle dans ce domaine m'a appris et bien appris que les tournois, concours, examens, bref toute forme de réunion officielle ou non dans le but de se mesurer à autrui pour savoir qui du lot pisse le plus loin, tout ça c'est pas pour moi.

Eh bien là, poussé par je ne sais quelle perversité (ou faiblesse passagère) j'ai accepté la semaine dernière de participer à un tournoi départemental de tir à l'arc pas loin de chez moi.

Ma dernière (et seule !) contribution à ce genre de manifestation ayant eu lieu il y a un an de ça, et où j'avais ma foi fait un beau score qui avait étonné tout le monde sauf moi qui m'en foutais, je me suis dit -putain d'égo- que je pourrais refaire la même chose les doigts dans le nez et la flèche dans la cible.

Eh ben non. J'ai été minable. Un score de merde, même pas digne d'un débutant, lequel a fait mieux que moi, et ce petit con n'a rien fait que de me narguer.

Alors forcément je l'ai mal pris, question d'égo là encore. C'est pô juste !!

Allez, une photo de moi dans mes oeuvres le soir au club, admirez l'athlète, le geste est parfait, la concentration à son comble, tou baigne dans une perfection cosmique que Carl Sagan ne renierait pas.
Arc-dec-2009-006.jpg
Mais je ne laisserai pas passer ce récent affront à ma virilité. Dès mardi je revois tous les réglages, et dans deux semaines je remets ça* !!
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
* quand je dis que je remets ça j'espère bien que ce ne sera pas une autre branlée. Mais comme dit une collègue, c'est comme le cheval, quand on tombe soit on remonte dessus soit on s'en fait un steak.

Quant à mon appart... ça avance. Bientôt de nouvelles photos avec un plancher. MON plancher !!

Publié dans chroniques d'ici bas

Commenter cet article

Eric K. 18/01/2010 16:11


Non, on sait bien que Julien reste inébranlable et inflexible concernant les concours, la construction sans cesse repoussée de son futur appart ou encore les triple-salto de sa voisine avec
réception sur le vide-ordure avec ses talons aiguilles pour transformer son immeuble en caisse de résonance géante...

Par contre, là où Julien se chie dessus, c'est lorsque pour se détendre, il joue à un jeu multi sur sa PS3. Là, les conséquences à la fois physique et mentale occasionnent de nombreux dommages
parfois irréversibles.

Peut-être le sujet d'une future note ?


philibert 18/01/2010 12:08


absolument pas, ou alors un tout petit peu, je me suis surtout chié dessus de voir que je mettais tout tout à droite sans espoir de pouvoir compenser, mon viseur étant déjà bloqué au maximum !!
C'est rageant. Dès demain soir je revois tous mes réglages.


Jérôme K 17/01/2010 23:49


Les compétitions, c'est un peu particulier ; ça n'a rien à voir avec l'entrainement.
Malgré le petit niveau auquel tu joues et le peu d'enjeu, tu te mets une pression psychologique malgré tout. Et il n'y a qu'avec l'expérience que tu parviens à gérer ça un peu mieux...

Enfin je dit ça en me parlant de mon sport, le tennis de table, mais cette dimension mentale et psycho se retrouve dans tous les sports / examens.. etc..


En bref, tu te chies dessus !!!