chronique zen

Publié le par philibert

dimanche.
Pas envie de nettoyer mon appartement, ça attendra demain.
Au dessus de ma tête, la Troisième Guerre Mondiale fait rage.
J'ai été à deux doigts d'aller sonner chez elle, et après avoir rapidement fait connaissance j'aurais utilisé ses fluides corporels pour graisser le vide ordure, façon puzzle.
Mais je me suis dit que j'étais bien peu charitable, et qu'elle le paiera au centuple avec mon successeur, dans un an et trois mois. Car comme dit le dicton : "si tu as un ennemi, assieds-toi au bord du fleuve et attends de voir passer son corps". Alors je suis sorti de chez moi, visé le marché dominical, et fait quelques emplettes alimentaires qui cuisent doucement dans le four alors que je vous parle.

Une marinade de hareng en entrée, Un rôti de veau aux brocolis comme plat de résistance, et en dessert une marmelade pommes-clémentines. Avec un Bourgeuil 2006 parce que l'eau du robinet est un peu trop calcaire à mon goût. Et j'en ai profité pour goûter un Bourgeuil rosé, je préfère le rosé au rouge.

Et cet après-midi, si le temps le permet, Half-life ou un gros bouquin sur mon canapé. Tout dépendra de Météo-France.

Et pour demain, des lasagnes maison. Faut juste que je trouve du basilic et du gorgonzola.
Et que je harcèle le concessionnaire Renault parce que ça suffat comme si.

Publié dans chroniques d'ici bas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philibert 06/05/2009 20:51

c'est un jeu sur PC qui apprend à écrire sans fautes.

caro 06/05/2009 14:28

c koi hafle life ?

caro 06/05/2009 14:27

c koi hafle life ?

philibert 30/04/2009 18:49

un Saint Nicolas je sais pas, mais un Bourgueil ça c'est sûr !

Eric K. 28/04/2009 20:15

J'espère que c'était un Saint Nicolas de Bourgueil qui accompagnait le roti de veau, sinon c'est un crime !