RHAAAAAAAA !!!!! C'EST-Y-DONC POINT POSSIBLE, NOM DE DIOU DE NOM DE D'LA !!!

Publié le par philibert

Il ne vous a pas échappé que depuis quelques temps mon exaspération de ne pas voir le chantier de mon futur appartement monte en flèche... aujourd'hui marque une brutale accélération de ce ressentiment, car j'ai reçu de Nexity un courrier dont je vous fais découvrir la teneur :



Ce qui est curieux, c'est qu'il y a de ça une quinzaine de jours je suis allé discute avec l'agent commercial, qui m'a raconté que le projet avait pris "un peu de retard" à cause d'un vendeur de terrain un peu trop gourmand. Alors que la coupure de presse jointe à la lettre dit ceci :


Désolé pour la taille, je n'arrive pas à agrandir. En bref, ça dit que le Plan Local d'Urbanisme n'a pas été modifié depuis la fin de la IVème République, et que le Conseil Municipal l'avait un peu oublié.

J'ai droit à deux sons de cloche différents, et ça a le don de m'énerver au delà de toute mesure. Rajoutez à ça des palettes de marchandises qui arrivent en cascade au boulot, trop de choses à faire et si peu de temps pour le faire, Christel qui pour je ne sais quelle raison de fausse pudeur déplacée n'a pas voulu que je photographie en gros plan plongeant son décolleté indécent (c'est pourquoi je n'ai pas fait de mise à jour mardi soir), pas assez de temps pour faire connaissance avec les nouvelles stagiaires, jeunes et nubiles, offertes quasi-nues sur la table où bientôt seront posés des nounours vérolés à 28€ pièce, bref c'est le printemps et c'est la merde.

Et, donc, un retard annoncé d'un trimestre au moins pour le début du chantier. Il y a même une maison squattée depuis peu, j'y ai vu du linge pendre aux fenêtres pourtant normalement fermées, verrouillées, scellées, condamnées. Les CRS ne sont jamais là quand on a besoin d'eux. C'est immoral, que j'dis.

Alors, pour me remonter le moral en ces temps de restrictions budgétaires dues à l'achat simultané d'un appart et d'une voiture, je me suis offert un après-midi à lire au soleil sur un banc dans le parc qui jouxte mon futur logis, et un bouquet de fleurs, à défaut des 30 BD et du quintal de DVD qui auraient pu combler mon chagrin.

Frak.






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric K. 04/04/2009 09:46

et en plus la lettre est parsemée de fautes
"vous devez légitimement vous demandez"...

Quant au bouquet de fleurs, tu aurais dû l'offrir à une des jeunes vacataires qui viennent d'arriver devant Christel. Cette dernière, ivre de jalousie, n'aurait alors plus hésité à exhiber sa poitrine opulente afin de te faire comprendre qu'elle te désire ardemment depuis le jour où tu as mis un pied dans la boutique...